Sous le charme d’une conteuse

La comédienne Julie Delille au CDI pour une lecture de nouvelles de Sylvain Tesson

Logo site   Mardi 3 février 2015, par Marie-Claude BOULEY

Vendredi 30 janvier les élèves de 2nde 8 accompagnés de leur professeur de français, Mme Guigui, curieux, silencieux et intimidés entourent la jeune et talentueuse comédienne, Julie Delille, au CDI.

La magie des mots se produit à l’insu de tous et nous sommes transportés dans l’univers familier et étrange des nouvelles de Sylvain Tesson, S’abandonner à vivre.

L’émotion nous gagne au récit des vicissitudes d’Idriss, ce jeune homme, contraint de quitter sa terre natale pour gagner un hypothétique Eldorado européen.

Changement de décor : Le Snipper a pour cadre la guerre d’Afghanistan. Et là quel choc de découvrir la chute brutale et -ô combien tragique- ! Et que dire de la nouvelle intitulée Le train ? Le héros « profigiste », un néologisme propre à l’auteur, intrigue et fascine à la fois. Décidément Sylvain Tesson, cet écrivain voyageur a une prédilection pour la Russie et il semble bien connaître l’âme des habitants de cet immense pays… Ces réflexions des lycéens se partagent lors de l’échange entre la comédienne et la classe. Un moment fort marqué par l’enthousiasme, la fraîcheur et la sincérité.

« C’est drôlement bien, on a envie de savoir la suite. » clame un élève sûr de lui. Sa camarade ajoute avec conviction : « cela ressemble à de vraies histoires. »

De l’avis général, l’expérience est à renouveler.

Puisse le grain de levain enfoui dans la pâte cette matinée-là fermenter !

Répondre à cet article