Impressions d’élèves sur la rencontre avec Mme Hélène Mouchard-Zay

Les élèves de 1ère L communiquent leurs réflexions, leurs impressions sur une rencontre marquante, celle de Mme Hélène Mouchard-Zay.

Logo site   Jeudi 4 juin 2015, par Marie-Claude BOULEY

Le 18 mai dernier, un groupe d’élèves de 1ère L, volontaires et déterminés, s’est résolument investi dans l’hommage de la Jeunesse au Parc Pasteur.

Comment ces lycéens ont-ils vécu la belle rencontre avec Mme Hélène Mouchard-Zay, invitée au lycée ?

Certains, tel Jean-Baptiste, sont sensibles au climat de l’échange. « En salle Léonard de Vinci, nous étions tous intéressés, voire passionnés. C’était impressionnant. » confie- t- il avec assurance.

Zineb, elle, a vaincu sa discrétion pour proclamer des citations de Jean Zay devant de nombreuses personnalités et une foule d’inconnus. Cette jeune fille sérieuse retient des moments clés de la vie de Jean Zay.

« Les conditions atroces et honteuses de son assassinat m’ont émue et révoltée. J’étais loin de soupçonner un tel déchaînement de violence. » précise- t-elle, indignée.

Porter et montrer la fresque de Nicolas Untersteller, un ami de Jean Zay, telle est la mission de Mélissa. Enthousiaste, la lycéenne accepte bien volontiers de confier ses impressions et ses réflexions.

« L’hommage des Jeunes au Parc Pasteur, c’est très important, je m’en rends compte seulement maintenant, après le témoignage de Mme Hélène Mouchard- Zay. La présence de la fille de Jean Zay dans notre classe, je la vis comme un honneur pour nous, des littéraires.

Avec elle et ses connaissances, l’Histoire devient vivante : on replonge dans l’époque, on revit le moment. Le sens de l’engagement, c’est devenu clair pour moi. Mme Hélène Mouchard- Zay se met vraiment à notre portée. J’admire sa vitalité, sa passion et la véracité de ses paroles. »

La venue de Mme Hélène Mouchard- Zay en 1ère L : un moment fort d’échanges en vérité, une transmission des valeurs fondatrices.

A son exemple, puissent nos lycéens « porter à leur tour la flamme qui ne doit jamais s’éteindre ! »

Répondre à cet article