A la rencontre de Léonard de Vinci

Les élèves de 2nde EDPI, TU et ELEEC visitent le Clos Lucé le 15 octobre dernier.

Logo site   Dimanche 1er novembre 2015, par Marie-Claude BOULEY

- Bonjour Léonardo da Vinci, comment ça va ?

A l’issue de la journée consacrée à la découverte du Maître italien, plus d’un lycéen, touché par cette magnifique rencontre, pourrait formuler cette demande.

Le 15 octobre dernier, les 84 élèves des 2ndes EDPI, ELEEC et TU, accompagnés de leurs enseignants, visitent le Clos Lucé, près d’Amboise.

Et c’est l’immersion immédiate et éblouie dans les univers visionnaires de Messire Léonard, « Premier Peintre, Ingénieur et Architecte du roi ». Pour encourager l’artiste à quitter l’Italie, François 1er, jeune et généreux monarque, lui attribue tous ces titres, figurez-vous… !

Dès l’entrée, un pont à deux niveaux, réalisé conformément aux dessins du Maître, présente une facette de ce génie prolifique.

Parcourir le manoir du Clos Lucé rapproche l’homme de la Renaissance, désireux de tout connaître et le public lycéen. Chacun peut déambuler dans la salle de réception, y admirer trois copies des plus célèbres tableaux du peintre, découvrir le cabinet de travail, s’émouvoir dans la chambre où s’éteint Léonard, le 2 mai 1619, et dans la cuisine… rêver à Mathurine, la servante française, si dévouée…

Et si l’on parlait des innombrables inventions dans tous les domaines et des multiples recherches scientifiques de ce génie éclectique… ça c’est vraiment top !

Les élèves, passionnés, voire fascinés, restent suspendus aux lèvres de l’animateur de l’atelier.

Avec lui, le fonctionnement des machines, fruit de l’imagination créatrice du peintre-savant, s’apparente à un jeu d’enfant.

Alors que retenir de ce parcours au Clos Lucé, là où Léonard de Vinci a « rêvé, pensé, travaillé » en toute liberté, au soir de d’une vie féconde et itinérante ?

A coup sûr, quelle chance inestimable pour nos lycéens de suivre ses pas et de vivre cette expérience forte, dense et enthousiasmante !

Répondre à cet article