Rigueur, richesse...et attractivité des mathématiques

Le 21 et 22 mars prochain début du Printemps des Mathématiciens au lycée. P. Grillot ouvre le bal avec la proposition d’un atelier. Coup de projecteur sur cet universitaire-chercheur.

Logo site   Vendredi 18 mars 2016, par Marie-Claude BOULEY

Philippe Grillot a le sens du contact, de l’accueil et est armé d’une bonne dose d’humour.

Découverte émerveillée du vaste royaume des mathématiques, appétence passionnée pour les travaux de recherche sont les deux fils rouges de ses études supérieures et du choix résolu de son métier.

Cet enseignant-chercheur à l’Université d’Orléans a plus d’une corde à son arc ; vous le savez bien, n’est ce pas… Depuis cinq ans P. Grillot préside le centre Evariste Galois.

Entouré de ses collègues, ce mathématicien impulse la machine Galois et sensibilise de jeunes lycéens à la culture scientifique. Les stages annuels sont l’occasion privilégiée de visites enrichissantes, d’ateliers stimulants…et de l’éveil de futures vocations scientifiques. En matinée, le 21 et 22 mars prochains, proposition de l’atelier « maths et magie » au lycée. Nos lycéens vont-ils se muer en savants et doués illusionnistes ?

L’appropriation par les élèves de ce jeu-activité permet une compréhension fine des raisonnements mathématiques, voire sa maîtrise plus affirmée chez certains.

P. Grillot rejoint, peut-être à son insu, les confidences de Michel de Montaigne sur son apprentissage du grec ancien, dans son enfance : «  Nous pelotions nos déclinaisons, à la manière de ceux qui, par certains jeux de tablier (planchette ou damier) apprennent l’arithmétique et la géométrie. »

Quel bonheur pour ce pédagogue né de réussir à changer le regard de l’élève sur les mathématiques, de le surprendre et de susciter ainsi son intérêt !

Une ouverture prometteuse du Printemps des Mathématiciens au lycée !

Répondre à cet article