Sortie à Londres

Le mercredi 12 février au soir, ce sont 55 élèves de terminales du lycée qui ont pris place à bord du bus flambant neuf affrété par l’entreprise Dunois. Destination : London !

Logo site   Jeudi 23 avril 2020, par Matthieu Colonval

Encadré par leurs professeurs d’anglais Mme Ballot et M. Maugrain, ainsi que par Mme Ollivier, professeur d’histoire-géographie, Mme Tensorer, professeure de marketing et management des entreprises, M. Bourrelier, professeur de mathématiques, le groupe de volontaires s’est donc embarqué pour cette sortie que l’on pourrait surnommer "le marathon de Londres" !

Partis à 21h, les élèves ont passé la nuit dans le bus, puis traversé la Manche en ferry au petit matin le jeudi, avant de rallier la capitale britannique vers 9h. La nuit ayant été marquée par l’enthousiasme et l’excitation à l’idée de passer une journée entre camarades chez leurs « cousins » anglais, le mal de mer pour certains qui découvraient pour la première fois les joies de la marée, le réveil a été souvent difficile. Pourtant, tous se mettent en quête du premier objectif de la journée : la découverte du quartier de Shoreditch aux couleurs bigarrées du street art, parmi lesquelles la célèbre Brick Lane. En groupes et munis d’un plan et de consignes précises, les jeunes doivent trouver des œuvres de graffeurs reconnus ici et sur la scène arty internationale : Banksy, Stik, C215, Dreph, etc. De quoi s’émerveiller devant la beauté singulière de cet art populaire et engagé et s’interroger sur la place de l’artiste et de l’art dans la société…

A la mi-journée, tour le monde se retrouve autour du Shoreditch Box Park, un complexe commercial novateur dont le rez-de-chaussée est composé de containers recyclés en boutiques, afin de poursuivre la réflexion initiée en classe au sujet des concepts de consommation éco-responsable et de marketing vertueux. Mais c’est déjà le temps de la pause déjeuner, que toute la troupe avale de bon cœur au coin de la rue, qui un sandwich préparé la veille, qui une des délicieuses spécialités orientales vendues dans un food truck et dont les effluves emplissent ce quartier à l’ethnicité bariolée.
L’après-midi est consacrée à la découverte du quartier d’affaires de Canary Wharf, un peu plus à l’est et que l’on rejoint en métro. C’est presque une aventure en soi, on s’y perd dans ce réseau de transport souterrain de la mégalopole, et on égare un instant une professeure et son groupe ! Sur place, les jeunes osent dépasser leur appréhension et vont à la rencontre des passants, pour la plupart des salariés d’entreprises multinationales implantées dans ce secteur rénové, autrefois partie intégrante des docks de Londres. La conversation s’engage sur le Brexit et ses conséquences, et les questions fusent, dans la bonne humeur. Si les britanniques ont choisi majoritairement de prendre leurs distances avec le reste du continent, leur attitude joviale et accueillante démontre pourtant le contraire d’un rejet de l’autre. On déambule ensuite entre les bâtiments du quartier pour prendre la mesure du gigantisme de cette capitale, faire une pause goûter et on met le cap sur la dernière partie de la journée.

Ainsi, en métro, la petite troupe rejoint Trafalgar Square, la fameuse place aux lions et à la colonne Nelson, pour commencer une visite plus traditionnelle des hauts lieux touristiques de Londres. On descend Whitehall, en passant devant le 10 Downing Street, la résidence du Premier Ministre, vers le parlement de Westminster et son horloge emblématique, Big Ben, avant de traverser St James Park pour arriver face à Buckingham Palace, le palais de la reine Elizabeth II. Direction Piccadilly Circus ensuite, en admirant les vitrines de boutiques remarquables (Fortnum & Mason) et les hôtels de luxe (le Ritz) et leurs majordomes en livrée. Arrivés à Piccadilly Circus, ses écrans publicitaires lumineux et son agitation qui font penser à sa lointaine cousine new-yorkaise Times Square, on bifurque sur Regent Street pour l’ultime étape tant attendue et méritée, au vu du comportement irréprochable des jeunes : le temps libre sur Oxford Street. Sur 2 kilomètres rectilignes et une unique artère, des dizaines d’enseignes proposent aux jeunes de s’acheter des souvenirs de cette belle journée que même la pluie ne sera pas venue perturber !

Un bon dîner chaud partagé entre copains et c’est déjà l’heure de se réunir à Marble Arch à 20h où nous attendent Jacky et Patricia, nos adorables chauffeurs qui nous ramènent sains et saufs à Orléans le vendredi à 7h30 devant les portes du lycée, où nous croisons collègues et camarades se rendant en cours. Après deux nuits sans presque fermer l’œil, une journée entière à crapahuter (près de 20 kilomètres à pied selon nos GPS !), Mme le Proviseur nous a tous excusés pour cette dernière journée de classe de la semaine et nous pouvons rentrer nous coucher et nous remettre de nos émotions, heureux d’avoir emmagasiner de beaux souvenirs et enrichis de l’expérience du terrain, de la pratique de l’anglais en situation, bref de l’appréhension du monde en ligne directe, si complémentaire à l’enseignement dispensé en classe… A refaire l’an prochain donc, sans hésiter !

M. Maugrain

Répondre à cet article