Signature d’une convention de partenariat avec Shiseido

Le Lycée Benjamin Franklin entame une politique de partenariat avec les entreprises industrielles du secteur

Logo site   Mercredi 26 mai 2010, par Webmaster

C’est en présence de M. GENET, proviseur du lycée, et de M. GUILLERMIN, PDG de l’entreprise, que ce partenariat a été signé sur le site d’ORMES.

Ce partenariat formalise les relations qui lient notre établissement et cette grande entreprise de cosmétique. Ce rapprochement sera à coup sûr un atout pour nos élèves et étudiants, qui pourront par exemple profiter d’un accès aisé à des terrains de stage, des thèmes d’étude ou des conférences sur les carrières industrielles.

Voici les mots prononcés par M. GENET à cette occasion :

"Signer une convention de partenariat avec une entreprise, c’est pour un établissement scolaire faire le choix de s’engager dans une relation étroite et durable avec cette entreprise. C’est le choix, c’est le vœu que nous formulons ainsi aujourd’hui dans l’acte symbolique que nous sommes en train d’accomplir.

C’est un engagement de confiance entre deux partenaires, c’est une reconnaissance mutuelle de l’indispensable complémentarité de deux systèmes au service d’une cause que nous avons accepté de défendre en commun, celle de la formation des jeunes. La convention de partenariat que nous allons signer avec vous est une première pour notre établissement. C’est en effet la première fois que le lycée Benjamin FRANKLIN s’engage avec une entreprise. A nous désormais de faire vivre ce partenariat, à nous dorénavant de le rendre dynamique.

Nous voulons ainsi créer avec vous les conditions d’un véritable dialogue dans un esprit d’ouverture et de connaissance mutuelle. Nous avons besoin de l’entreprise, nous avons besoin de votre entreprise pour apprendre à nos élèves, à nos étudiants, je serai tenté de dire, la vraie vie…. Celle d’un monde vivant composé d’hommes et de femmes aux compétences et aux parcours très divers, celle d’un lieu d’épanouissement possible de tous les talents.

Car il y encore beaucoup à faire. Pour faire évoluer nos représentations mutuelles, pour comprendre nos contraintes et nos limites respectives, pour nous identifier mutuellement dans nos savoir-faire, pour dépasser nos stéréotypes, pour nous inscrire dans un véritable partenariat gagnant-gagnant…

Nous avons en effet tout à gagner dans une connaissance et une reconnaissance mutuelle, nous avons besoin de vous pour mieux répondre à votre demande, pour construire et explorer de nouvelles voies pas seulement dans ce que nous appelons dans notre jargon, le PDMF, le parcours de découverte des métiers et des formations ou dans les nouveaux enseignements d’exploration de la nouvelle seconde comme CIT (Création et Innovation Technologiques) mais aussi pour donner du sens aux apprentissages scolaires, pour personnaliser l’accompagnement des jeunes dans une orientation raisonnée, pour donner un avenir à ceux qui se forment, pour leur donner l’envie de s’inscrire dans une formation tout au long de leur vie et pour développer des formations plus en adéquation avec vos besoins. C’est tout l’enjeu de notre démarche commune aujourd’hui.

Soyez donc sincèrement remerciés d’avoir accepté de nous accompagner dans cette démarche."

PNG - 123.1 ko
La république du centre du 31 mai 2010