Les romans du prix des Incorruptibles

Après avoir lu les romans du prix des Incorruptibles, les élèves devaient écrire une lettre aux élèves du collège Condorcet de Fleury-les-Aubrais.

Logo site   Lundi 31 janvier 2011, par Jean-Jacques PELLEGRINI

Les livres sélectionnés cette année sont :

- 
Breaking the wall
- Quand mon frère reviendra
- Kiss
- De l’autre côté de l’île
- Le monde attend derrière la porte

Breaking the wall

Vincent Guiffo seconde 7

Mardi 7 décembre 2010

Bonjour Benjamin,

Au lycée, en français, on nous a demandé de lire plusieurs histoires. Ainsi j’ai lu ce roman : « Breaking the wall « de Claire Gratias. L’histoire se déroule dans les années 70, en Allemagne (Berlin Est). L’héroïne s’appelle Anna, c’est une fille ordinaire mais dont l’entourage est mêlé à la Stasi, la police chargée d’arrêter toutes les personnes s’opposant au régime politique. On découvre le quotidien d’Anna à travers son journal intime et ce n’est qu’à la fin du livre que l’on découvre les personnes telles qu’elles sont véritablement et le rôle qu’elles ont joué dans cette guerre silencieuse. Le livre nous permet de comprendre que dans beaucoup de choses anodines, on peut trouver des réponses à nos questions. Ceux qui disent être nos amis ne sont pas forcément ce que l’on croit et on peut trouver les indices de leur véritable personnalité dans les événements du quotidien. Ainsi le père d’Anna défend le régime, alors que c’est un régime totalitaire ; il se fâche avec Anna à ce sujet. Ou même Markus, qui s’absente parfois longtemps et que Anna aperçoit dans la rue faisant semblant de lacer ses chaussures. On devine qu’il travaille à la Stasi. Le livre nous permet aussi de comprendre le quotidien des allemands durant près de 30 ans, lors de la construction du mur de Berlin et de sa destruction. C’est une sorte de cours d’histoire. On voit la souffrance des gens qui vivent à Berlin-Est et qui veulent rejoindre leur famille ou leurs amis à Berlin-Ouest. Je cite un des amis d’ Anna qui explique comment contourner la censure : « Si tu sais utiliser habilement ce cadre de la contrainte formelle, tu peux faire passer, en seconde lecture, un discours extrêmement fin et subtil qui dément le contenu apparent. Tu ajoutes l’ironie, l’humour et le message que tu fais passer est deux fois plus fort. » En plus, c’est un bon divertissement, il y a de l’action, de l’amour, de l’émotion et du suspense.. En bref : A lire absolument !

Vincent

Quand mon frère reviendra

Lucie Bourdin seconde 7

Le lundi 06 décembre

Chère Coline,

En classe de seconde, au lycée Benjamin Franklin, ma professeure de français et la documentaliste, ont mis en place un projet lecture, le but étant de nous faire lire. J’ai donc dû lire un roman d’ Isabelle Collombat « Quand mon frère reviendra » paru en 2009. Cette histoire se déroule en France et de nos jours. Elle concerne une famille : les Roeder et plus particulièrement la fille adolescente Lia et son grand frère Philippe auparavant disparu. Le thème abordé dans ce roman est la fugue d’un adolescent. Ce livre est très intéressant, grâce au point de vue interne avec comme narrateur Lia , le roman nous donne beaucoup de détails sur son ressenti et comment elle vit les choses. « J’avais envisagé que son retour pouvait être un événement douloureux, mais pas de cette manière. Il me dévaste. Il me détruit. Quelque chose lamine en moi ce que je suis. » En traversant cette épreuve, Lia mûrit et ouvre les yeux sur sa famille. Elle se rend compte qu’ils vivent dans une prison dorée, qu’elle s’est trop souvent conduite pour être comme son frère ou sa mère, pour leur faire plaisir. Finalement, elle ne vivait pas vraiment pour elle mais pour sa famille. « Avant je nous croyais réunis tous les quatre par un tissage d’araignée. Je ne me doutais pas qu’il était aussi fragile.(…)et nous sommes maintenant éparpillés dans le salon, seuls, fracassés, plus divisés que des ennemis sur un champ de bataille, défaits. » Lia perd ses illusions de famille « parfaite ». Je te recommande vivement la lecture de ce roman. Il fait réfléchir au sujet de la famille et comme nous avons tous une famille, toi tu as un grand frère avec lequel tu t’entends bien et tu es réfléchie, tu as également le goût pour la lecture alors lis le ! Il concerne beaucoup de monde. Il peut faire avancer, mûrir… Sur ce , je te souhaite une bonne lecture.

Amicalement, Lucie.

Kiss

Amelie Beau seconde 7

06/12/2010

Cher collégien,

Je t’encourage à lire ce livre. Il s’appelle « Kiss » et a été écrit par Jacqueline Wilson. Il est paru en France en 2009. J’ai lu ce livre dans un but scolaire ; il y a environ deux semaines, mon professeur de français nous a demandé de choisir entre plusieurs livres. En lisant le résumé, j’ai eu envie de le découvrir. Chez moi, il ne m’a fallu que quelques jours pour le terminer. Ce livre m’a beaucoup plu. En effet, ce n’est pas qu’une histoire racontée pour passer le temps, elle a un aspect moral ; elle insiste sur le fait que les gens se moquent d’un garçon, Carl, parce qu’ils le jugent différent car il est homosexuel. Les autres adolescents ne cherchent pas à comprendre ce qu’il ressent, ils jugent et l’humilient. Ils ne cherchent pas à justifier et à prouver ce qu’ils affirment. En quelque sorte, ce livre dénonce la discrimination. On découvre également, la puissante amitié entre l’héroïne Emilie, et Carl qui, depuis tout petits, sont les meilleurs amis du monde. Tout au long de l’histoire, on suit leur évolution personnelle ainsi que l’évolution de leur amitié. Le livre raconte l’histoire d’Emilie et de Carl. Elle est amoureuse de lui depuis toujours et rêve de l’épouser quand ils seront adultes. Malheureusement pour Emilie, Carl se rend compte qu’il est gay. Il tombe amoureux d’un garçon qui le repousse et l’humilie. Emilie et une de ses amies, Miranda aident Carl à surmonter la haine que les autres ont pour lui. Je terminerai sur le fait que les deux personnages principaux sont très attachants comparés à d’autres qui le sont moins, comme Paul, Jake ou Miranda, même si certains le deviennent par la suite. En effet, Miranda, paraît hautaine, sûre d’elle, exubérante au début du roman et on ne la porte pas forcément dans notre cœur. De même, Jake semble idiot, embêtant et lourd. Mais par la suite , Miranda fait preuve de beaucoup de gentillesse et Jake ouvre son cœur à Emilie. On les trouve donc beaucoup plus attachants. L’imaginaire est très présent dans ce roman car très régulièrement, les deux héros se retrouvent dans un monde qu’ils ont inventé : le Pays du Verre. Si tu aimes ce genre de roman, à la fois attachant, moraliste et avec un petit peu d’imaginaire ce roman est pour toi !

Amélie Beau.

De l’autre côté de l’île

Mael Berrué Seconde 7

Mardi 07 décembre ,

Cher collégien,

Je vais te présenter « De l’autre côté de l’île » d’ Allegra Goodman paru en 2008 et traduit de l’anglais par Jean Esch. J’ai lu ce livre dans le cadre du projet de lecture « Les Incorruptibles » car il semblait intéressant. L’histoire se passe sur l’île 365 après le déluge ; une petite fille appelée Honor trouve que le comportement de ses parents est étrange et elle va commencer par se poser des questions sur ce qui se passe sur l’île. Puis elle décide d’être parfaite, de tout faire comme les autres sans se faire remarquer jusqu’au jour où un événement tragique se produit. Je pense que cette histoire te plaira car tu vas découvrir les dangers de la dictature qui est très bien expliquée dans ce livre. Tu vas comprendre l’importance de laisser la nature comme elle est et de ne pas tout contrôler. Car si l’on contrôle tout, il n’y a plus de surprises et l’on s’ennuie. Voilà une citation pour que tu puisses juger du style de l’auteur : « Quand vous regardiez par la fenêtre de la petite chambre sur le devant, l’océan était si proche que ça faisait peur ; heureusement, il y avait des barreaux aux fenêtres. » En conclusion, je te conseille de lire ce livre. Il te fera éprouver de la tristesse, mais aussi de l’espoir et par moments tu ressentiras un sentiment de liberté. Il t’apprendra beaucoup sur les dangers de la dictature et te fera réfléchir sur de nombreux points. Il va t’enseigner que l’on peut se battre contre la dictature et qu’il ne faut pas abandonner. J’espère qu’il te plaira autant qu’il m’a plu.

Maël

Le monde attend derrière la porte

Clément Girault seconde 7

Mardi 7 décembre 2010

Baptiste,

J’ai lu un livre qui s’intitule « Le monde attend derrière la porte » écrit par Pascale Maret. Ce livre a été édité en 2010. J’ai été amené à lire ce livre dans le cadre du concours des Incorruptibles, dans mon cours de français. L’histoire se passe en France, en 2010, dans un collège ainsi que chez la jeune Sarah Verdier appartenant à la communauté des Rigoristes. Sarah ne veut plus respecter les règles de la Communauté. Ses parents étant très attachés à ces valeurs, ils l’envoient dans un collège privé où se trouvent des personnes appartenant aux rigoristes. La religion présentée dans ce livre nous choque, car en France, la religion est une forme de liberté, alors que dans le roman, la religion la prive de liberté : elle ne peut pas sortir avec ses amis par exemple. Elle ne se sent pas bien, elle essaie de fuir cette situation. Malheureusement, sa famille l’en empêche. Pour les collégiens d’aujourd’hui, lire est plus une punition qu’un plaisir. Or, Sarah Verdier s ‘évade en lisant, lire est un plaisir que sa religion n’accepte pas. En lisant cette histoire, je me suis rendu compte de la chance que j’ai, de pouvoir lire quand je veux, où je veux ; de pouvoir sortir également. Pour Sarah, la religion n’est qu’une suite de contraintes. Ainsi, notre façon de voir la religion change, nous compatissons devant la situation de Sarah. Je t’incite à lire ce livre car on est touché par cette héroïne ; on se fait une opinion. Si tu es en recherche de questions et de réponses, il faut lire ce livre.

Amitiés,

Ton ami lycéen, Clément.

Logo site   Voir en ligne : Le site des INCORRUPTIBLES

Répondre à cet article