Expo : Les résistances allemandes au nazisme

salle Léonard de Vinci du 3 au 7 décembre 2012

Logo site   Lundi 19 novembre 2012, par Jean-Jacques PELLEGRINI

Quand en Allemagne, on pense à la résistance au despotisme du national-socialisme (1933-1945), c’est l’étudiante Sophie Scholl qui vient d’abord à l’esprit, ainsi qu’un officier, le comte Claus von Stauffenberg. La distribution de tracts d’opposition durant l’été 1942 et l’attentat contre Hitler, le 20 juillet 1944, furent des actions peu ordinaires.

La très grande majorité des Allemands a soutenu Hitler. Ils ont, pour la plupart d’entre eux, appuyé la « guerre totale » en Europe et accepté un antisémitisme radical. Seuls très peu de gens eurent le courage de s’opposer à la dictature et à l’idéologie.

Münster et le Münsterland ne font pas exception. Il est pourtant important de mettre l’accent sur ceux qui ont su désobéir, souvent au péril de leur vie. La résistance allemande au nazisme commence en Allemagne dès l’année 1933.

Exposition réalisée par la Villa ten Hompel à Munster, l’Association Franco-Allemande du Loiret et le Cercil Musée-Mémorial des enfants du Vel d’Hiv.

Répondre à cet article